Sports: Lahcen Sekkouri paie le prix du retard des terrains de proximité et du stade d’Al Hoceima

Kiosque360. L’ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Lahcen Sekkouri, a été désavoué hier par le Roi Mohammed VI. Il avait plusieurs projets en retard à Al Hoceima.

Parmi les anciens ministres désavoués par le Roi Mohammed VI suite au rapport sur les projets d’Al Hoceima, il y a le nom de Lahcen Sekkouri, l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports. Ce dernier n’est pas le premier responsable de ce département à être remercié à la suite d’un rapport. Le quotidien Al Massae daté du 26 octobre, explique que Mohammed Ouzzine a lui aussi été limogé il y a quelques années.

Le rapport présenté au roi explique que le ministère des Sports  n’a pas honoré ses engagements et a voulu fuir les responsabilités qui lui ont été confiées. Les justifications présentées par les différents départements n’expliquent nullement les retards cumulés dans plusieurs projets, selon le document livré par la Cour des Comptes. Pis encore, un grand nombre de chantiers ne sont même pas lancés en plus de l’absence de toute initiative de la part des ministres.

Parmi les projets programmés dans le cadre du projet «Al Hoceima, phare de Méditerranée», il y avait un nouveau stade pour la ville. Une enveloppe de plus de 250 millions de dirhams a été destinée à ce projet. Cette nouvelle enseigne devrait accueillir 35.000 personnes en plus d’un parking pour 2500 voitures.

En plus de cela, il était aussi prévu que 34 terrains de jeu de proximité soient bâtis dans la ville. Selon le quotidien, 22 seulement sont en plein chantier pour une enveloppe de 30 millions de dirhams. Une piscine et deux salles couvertes sont attendues aussi, selon le quotidien, pour un budget estimé à 100 millions de dirhams. Pour rappel,

Lahcen Sekkouri a été nommé au mois d’octobre 2015 et il était le troisième à s’occuper ce poste dans le gouvernement Benkirane, après Ouzzine et M’hand Laenser.

© Le360 (Sport)