Mondial 2026: les candidats nord-américains s’appuient sur l’institut de sondages Ipsos

Kiosque360. La majorité des nord-Américains soutiendrait la candidature tripartite Mexique-USA-Canada au Mondial 2026. C’est ce que vient de révéler Ipsos, le célèbre institut de sondages, auquel les Etats-Unis ont commandé une étude afin de peaufiner davantage leur dossier de candidature.

La concurrence pour l’organisation du Mondial 2026 bat son plein entre le Maroc et le mastodonte nord-américain formé du trio Mexique-USA-Canada. Plus exactement, c’est ce dernier qui se montre le plus actif en cherchant, sans perdre la moindre minute, à blinder davantage son dossier de candidature commune… avant la date fatidique de juin 2018.

C’est ainsi que la fédération des Etats-Unis de soccer (United States Soccer Federation ou USSF) vient d’affirmer, selon le quotidien Al Akhbar dans son édition du jeudi 26 octobre, que les trois quarts des nord-Américains  soutiennent l’organisation commune du Mondial par leurs trois pays.

Il s’agit-là en fait des résultats d’un sondage que vient de réaliser l’institut  IPSOS de marketing d’opinion, sur commande de la fédération américaine de football, en vue de connaître l’avis des populations locales sur l’organisation du Mondial 2026 à 48 équipes.

Selon le porte-parole d’IPSOS en Amérique, qui a présenté les résultats du sondage lors d’une conférence de presse en ce début de semaine, la première conclusion à en tirer est le soutien massif des sondés à la Coupe du Monde 2026.

Sur un échantillon représentatif de 1000 personnes dans chaque pays, les Mexicains y sont favorables à 83%, loin devant le Canada (76%) et les Etats-Unis (74%). Pour les sondés, ce sont les retombées économiques de cette compétitions mondiales qui expliquent en premier lieu leur motivation de soutien au Mondial.

Ils estiment ensuite que cette compétition servira grandement à donner une bonne image de leurs pays chez les millions de téléspectateurs qui regarderont les matchs du Mondial à travers la planète. Pour les Canadiens, le Mondial 2026 va populariser davantage le football dans leur région alors qu’il est encore éclipsé par le hockey sur glace chez eux et par le base-ball aux USA.

Avec ce sondage, les Etats-Unis entendent dire au reste du monde que malgré les murs de séparation construits par Trump pour fermer la frontière avec le Mexique voisin, les populations sont unanimes à soutenit l’organisation commune du Mondial 2026.

Pour sa part, la Fédération royale marocaine de football compte se battre sur un autre terrain : celui de la pression sur la FIFA pour imposer le respect du principe de rotation entre les continents en matière d’organisation du Mondial. Celui de 2026 reviendrait ainsi de droit au continent africain, qui ne l’a organisé qu’une seule fois, en 2010 en Afrique du sud.

© Le360 (Sport)