Corruption Fifa: le premier accusé passe devant le juge ce mercredi soir

Kiosque360. Hector Trujillo, le patron du football guatémaltèque sera le premier à être jugé dans le cadre du scandale de corruption à la Fifa. Un jugement très attendu et qui se déroule à New York.

Ce mercredi, la justice américaine devrait prononcer sa première sentence par rapport au scandale de corruption de la Fifa. C’est l’ancien responsable de la fédération guatémaltèque de football, Hector Trujillo, qui connaitra son sort dans la nuit de ce mercredi. Dans un article publié ce 25 octobre, le site d’information Eurosport raconte dans quelle situation a été arrêté cet ancien homme fort du football guatémaltèque.

«Arrêté en décembre 2015 alors qu’il était en croisière en Floride, l’ancien juge et secrétaire général de la fédération guatémaltèque de 2009 à 2015, aujourd’hui âgé de 63 ans, va être le premier à connaître son sort ce mercredi à New York, parmi la quarantaine de personnes mises en cause dans le scandale de corruption endémique au sein de la FIFA», rapporte l’AFP dans une dépêche.

D’ailleurs, en juin dernier Trujillo avait reconnu avoir accepté des pots-de-vin, provenant de la société de marketing sportif Media World, basée à Miami, en échange des droits média et marketing sur les matchs joués à domicile par l’équipe guatémaltèque pour les qualifications aux Coupes du monde 2018 et 2022.

Si le patron du football guatémaltèque s’est dénoncé, c’est bien parce qu’il a un deal avec le procureur. Sur les huit chefs d’inculpation initialement portés contre lui, il reconnaît être coupable de deux contre une certaine clémence de la part du juge. Le procureur a fait savoir qu’il plaiderait pour une peine minimale de 41 mois de prison, ainsi que le remboursement à la fédération guatémaltèque de quelque 415.000 dollars. Les avocats de Trujillo espèrent davantage de clémence vu qu’il a déjà passé quelques jours en prison et que son état de santé n’est pas au top.

© Le360 (Sport)